Biographie - Français
 
Iosif mostovoy

 

« Shaer aborde toutes les allusions du compositeur en «lisant» autant le texte musical que le texte littéraire: il pose des questions, fournit les réponses, mène des dialogues, médite, narre et devient impulsivement enthousiaste. Des idées qui semblent se déployer en temps réel donnent à son interprétation de la pièce une convaincante originalité.» — General-Anzeiger Bonn, Allemagne

« … tout ce que le pianiste Israélien Ishay Shaer interpréta était empreint de fluidité et de grâce. » — Classical Music Magazine, RU

 

Ishay Shaer est l’un des plus talentueux pianistes israéliens de sa génération. À ce jour, il a donné de nombreux concerts dans plusieurs pays à travers le monde et est également récipiendaire de prix nationaux et internationaux. Parmi ses plus récentes apparitions, notons des récitals aux Queen Elizabeth Hall, Purcell Room, RU; Warsaw Philharmonic Hall, Pologne; Preston Bradley Hall, Chicago, Etats-Unis; Sala Sinfonica Pablo Casals, Porto Rico; Teatro Solís, Uruguay; DeSingel Concert Hall, Belgique. Il a donné des récitals aux Dame Myra Hess Memorial Concert Series, London Mill Hill Music Club, Swansea Festival of Music and Arts, Sociedad Filarmónica de Lima, Semanas Musicales de Frutillar (Chili), Dimitria Festival (Grèce) et Israël Festival. En tant que soliste, il a joué avec la BBC National Orchestra of Wales, Brandenburgisches Staatsorchester Frankfurt, Allemagne, l’Orchestre de chambre de Lausanne, de même que tous les principaux orchestres d’Israël.

Lorsqu’en avril 2011, sous la recommendation directe de Maestro Daniel Barenboim, il a remplacé un soliste au pied levé avec l’Orchestre Philharmonique d’Israël, les engagements de concerts pour Ishay Shaer se sont multipliés, dont six concerts dans leur série d’abonnés et des concerts avec l’Orchestre de chambre de Lausanne dans la grande salle du Tonhalle de Zurich. Ces concerts ont reçu des critiques élogieuses dont celle du magazine allemand "Das Orchester": Niché dans le son orchestral, presque éclipsé de joie ludique, Ishay Shaer interprète le Concerto KV 488 en La majeur avec expressivité, avec un touché transparent, une articulation profonde et un phrasé envoutant. C’est un conteur qui connaît bien son Mozart.

En 2006, Ishay Shaer a reçu le 1er Prix du Newport International Competition (RU), et une année plus tard, il reçoit le 3e Prix du Silvio Bengalli International Piano Competition (Italie). Au cours de l’année 2008, il est récipiendaire de trois prix nationaux dont le prestigieux Clairmont Prize. Il est aussi gagnant du International Beethoven Competition de Bonn (Allemagne) en 2009, et a joué, lors de cette occasion, avec le réputé violoncelliste Mischa Maisky.

En tant que jeune soliste, monsieur Shaer reçoit depuis plusieurs années le fidèle soutien de plusieurs fondations prestigieuses dont le America-Israel Cultural Foundation et le Swiss Orpheum Foundation. Il a débuté ses études du piano à l’âge de 7 ans avec Madame Hanna Barzilai et plus tard avec le Dr. Asaf Zohar. Il a étudié au Buchmann-Mehta School of Music de l’Université de Tel Aviv (en collaboration avec la Philharmonique d’Israël) avec le professeur Tomer Lev et professeur Arie Vardi. Il a complété son Baccalauréat avec mention. Durant ses années d’études, il a participé à des cours de maîtres avec d’illustres artistes tels Murray Perahia, Matti Raekallio er Pnina Salzman.

Recommandé par Noam Ben-Zeev, critique musical au Haaretz, le premier CD de Ishay Shaer paru en 2008 (dont la 3e sonate de Chopin, Gaspard de la nuit de Ravel, Études symphoniques de Schumann) a été largement diffusé par les principales stations de radio en Israël. Aux Etats-Unis (Texas Public Radio), ce même enregistrement a reçu les éloges de la critique: vous ne voulez pas manquer cette grande musique jouée par un grand pianiste.

Invité par Maestro Shlomo Mintz à son prestigieux festival de Sion en Suisse en 2012, Ishay Shaer donnera aussi des concerts pendant la 2012-13 avec le Orquesta Sinfónica de Navarra, Orquesta Filarmónica de Málaga, Orchestre de Chambre McGill (Montreal), l’Orchestre Philharmonique d’Wuhan et le Jerusalem Symphony Orchestra. Il donnera aussi des récitals en Angleterre (Royal Nottingham Concert Hall), en Pérou, en les Pays-Bas et en Pologne (Festival de musique de Gdansk).

CD, critique, ClassiqueNews, 2018: "Aucun doute,  Ishay Shaer a beaucoup de choses à nous dire sur la question de Beethoven" 

 

Actualité du disque, FranceMusique, 2018: "Programme audacieux et risqué...Mais ce jeune homme n’a pas à rougir ; le résultat est bien plus que convainquant".

 

* "Ishay Shaer- un nom à retenir" -Sud-Ouest, 2017

 

Back to Top